Est-on quand même indemnisé en cas de retard dans le paiement de la prime d’assurance ?

Monsieur V. reconnaît qu’il est négligent : il a omis de régler la prime d’assurance de son véhicule.

Il a même reçu une lettre recommandée de la compagnie. Il disposait d’un délai de 30 jours pour régler : malheureusement, le 29e jour, il a été victime d’un accident.

La compagnie refuse de l’indemniser. Peut-il engager un recours ?


Le Code des Assurances précise qu’en cas de non règlement des primes, la compagnie peut adresser une mise en demeure à son assuré.

Si ce dernier ne règle pas dans les 30 jours, la police est résiliée à l’initiative de l’assureur. Mais attention : le point de départ du délai n’est pas la date de réception de la lettre recommandée, mais celle de son envoi.

Or, malheureusement, cette disposition semble bien s’applique à Monsieur V. : la date à laquelle il a eu l’accident est située très probablement, à quelques jours près, en deçà des 30 jours qui ont suivi le jour où il est allé chercher sa lettre recommandée au bureau de poste… Mais-au delà de sa date d’expédition.

Monsieur V. n’a donc aucun recours possible (Cour de Cassation, 2ème Chambre civile – 8 septembre 2005 – n°03-14.739).


Posez nous directement votre question via notre formulaire

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.